Face à la croissance rapide de Tesla sur le marché des berlines de luxe, les principaux fabricants allemands ont choisi leur camp : une alliance avec Ford devrait leur permettre de débuter l’implantation d’un réseau de bornes de recharge rapide dans toute l’Europe.

BMW, Audi, Volkswagen et Porsche s’allient donc à la firme américaine pour supplanter les superchargers de Tesla sur le vieux continent.

Ces bornes rapides et gratuite présentent l’avantage de permettre une recharge à la puissance de 120kWh, offrant un ‘plein’ en seulement 30 à 40 minutes. Le joint-venture annoncé par les groupes Volkswagen et BMW (dont Mini) et Ford veut quant à lui créer des points de recharge de 350 kW !

Cette annonce risque de déplaire à Tesla, qui vient à peine de conclure le rachat de SolarCity, une autre compagnie fondée par Elon Musk.

De son coté, Porsche voit dans ce réseau une réponse agressive aux bolides de la startup californienne. Les clients du constructeur allemand pourront notamment y recharger la Mission E, premier modèle 100% électrique dévoilé par Porsche, qui vise 20.000 ventes annuelles pour ce modèle.

porsche-mission-E-3

Audi travaille quant à lui sur plusieurs modèles électriques et le bavarois BMW y voit un atout pour Mini ainsi que pour sa série ‘i’ dont la i8 est l’une des supercars les plus désirables au monde.

Tesla a conçu sa réputation en proposant des autos (hors de prix) dont l’agrément de conduite dépassait largement les contraintes du véhicule électrique, et ce notamment grâce à ces points de recharge rapide, dits « superchargers« .bmw-i8-1

Nous les avions testés lors de notre test du Model S de Tesla.

Notre conclusion : ces bornes sont très pratiques et positionnées à des endroits stratégiques de sorte qu’on n’interrompt pas inutilement son trajet, même dans le cas de longues routes.

Dans un premier temps, l’objectif de l’entente entre Ford, Wolkswagen, Audi, BMW, Porsche est d’installer 400 points de recharge ultra-rapide en Europe dès la fin 2017, avant d’en installer « plusieurs milliers » d’ici 2020.

La puissance annoncée du réseau (350 kW) laisse augurer une recharge en un temps record, même pour des véhicules électriques dont les batteries ont de fortes capacités (plus de 50 kWh).

Le réseau à venir adoptera le standard CCS, non supporté par… les voitures électriques de Tesla (qui utilisent le standard Type 2) !

Via

SHARE